Pierre-Philippe Bugnard

Pierre-Philippe Bugnard

Né en 1949, après des études aux universités de Fribourg et de Paris I (Panthéon-Sorbonne), Pierre-Philippe Bugnard a soutenu en 1982 une thèse de doctorat en histoire contemporaine (Le machiavélisme de village) montrant la récupération politique dont les paysans sont l’objet à l’époque de la démocratie représentative. Il a enseigné la didactique de l’histoire et l’histoire de l’éducation (thèse d’habilitation en 2002 illustrant la manière dont l’école s’est construite, en Europe, autour d’une ségrégation sociale devenue pédagogique (Le Temps des espaces pédagogiques) au Département des sciences de l’éducation de l’Université de Fribourg, de 1986 à 2015. Il a enseigné également l’histoire des idées éducatives pour le Master de recherche francophone à distance (MARDIF) et le Master européen de recherche en sciences de l’éducation (MERSE) de l’Université de Rouen (2002-2015), ainsi que l’histoire de l’éducation à l’Université de Neuchâtel (1999-2005).

Il a présidé de 1996 à 2013 le Groupe d’étude des didactiques de l’histoire de la Suisse latine (GDH) publiant la revue Le Cartable de Clio, revue que le GDH lui a demandé de refondre avec Didactica Historica (dès 2015) dont il est devenu le premier directeur de rédaction (Presses universitaires suisses – Alphil). Il participe aux Conseils scientifiques Pestalozzi (Yverdon) et Oberlin (Waldersbach, France) ainsi qu’aux comités de lecture de plusieurs revues de sciences de l’éducation en Suisse et à l’étranger.

Membre fondateur, secrétaire et vice-président de l’Association internationale de recherche en didactique de l’histoire et des sciences sociales (AIRDHSS), pour laquelle il a organisé à Fribourg en 2014 la 2e Conférence internationale, il a collaboré à l’équipe de recherche ERDESS (Université de Genève) comme co-requérant d’un Fonds national de la recherche scientifique 2007-2012 sur l’épistémologie et la didactique de l’EDD.

Publications récentes

Cliquez sur la couverture du livre pour accéder au site et à d’avantages d’informations

Le temps des espaces pédagogiques
De la Cathédrale orientée à la capitale occidentée

Pierre-Philippe Bugnard – 2013

L’espace aménagé de nos classes porte encore la marque des longues traditions d’exercisation et de profération magistrales, souvent renouvelées, jamais vraiment dépassées, du moins au secondaire. Des habitus dont la genèse s’est obscurcie depuis les prodigieuses techniques psalmodiques de la solmisation grégorienne. Il était alors possible de connaître « par cœur », grâce à l’espace de la nef où il circulait viva voce, inlassablement, en cycles annuels immuables, l’immense savoir nécessaire au salut. Un enseignement doublé d’un décor qui donnait à voir, aussi, tout ce qui était récité et entendu. Or le plan d’études oral et visuel de la nef-cathédrale subit la concurrence des supports de l’écrit diffusés parallèlement à un mouvement de profanation absolu dont on peut suivre la trace dans les nouveaux espaces pédagogiques, palatiaux et urbains, des villes-capitales de l’Europe moderne.

Inversant l’orientation “cathédrale” qui indiquait encore la direction du Dernier Jour, but ultime de l’éducation chrétienne, les capitales se dotent d’un axe nouveau, hygiéniste et profane, tourné vers le soleil couchant, délimitant une aire propice aux loisirs de cour, reléguant les engeances populaires à l’arrière du dispositif. Elles se font plans d’études monumentaux, affichent les symboliques de l’absolutisme monarchique, les réifient dans l’espace ordonné de la ville. Cette édification plastique aux valeurs modernes de ségrégation sociale entre quartiers aisés et populaires renvoie à une école en deux ordres pédagogiques, primaire et secondaire, jusqu’au renversement opéré par les trois degrés successifs pour tous de la deuxième moitié du XXe siècle.

Un Pédagogue à l’origine de l’école actuelle
Le Père Grégoire Girard (1765-1850)

Pierre-Philippe Bugnard – 2016

30 juin 1819. La ville de Fribourg inaugure sa nouvelle école… « publique ». Le préfet des écoles, le Père Grégoire Girard (1765-1850), l’a conçue comme un véritable palais scolaire où se côtoient rejetons patriciens et petits va-nu-pieds. On accourt de toute l’Europe admirer le spectacle de classes à cent élèves progressant à leur rythme, apprenant sans châtiment, sans note, sous l’égide de jurys d’enfants. Quatre ans plus tard, à l’instigation de l’Évêque, le Grand Conseil interdit la méthode girardine. Le cordelier démissionne et quitte la ville. Ses adversaires ont été jusqu’à profaner la tombe de sa mère, coupable de l’hérésie de son fils…
Pour les 250 ans de la naissance du célèbre cordelier fribourgeois, quatre professeurs de l’Université de Fribourg proposent au public une anthologie commentée de textes girardins essentiels, complétée d’une biographie. De quoi découvrir les arcanes d’une méthode universelle et les soubresauts d’une vie mouvementée.
On lira ainsi comment, dès 1799, Girard rédigeait pour la République helvétique un Projet d’éducation publique formé d’un « institut à trois écoles » préfigurant l’école en trois degrés successifs pour tous des systèmes éducatifs européens contemporains.
Comment sa célèbre Grammaire des campagnes donnera un Cours de langue publié à Paris, couronné par l’Académie française, repris sous la Monarchie de Juillet et le Second Empire.
Comment aussi, en modèle des instituteurs protestants tant romands qu’alémaniques, qui le préfèrent à Pestalozzi, Girard a produit une oeuvre pédagogique, philosophique et théologique des plus significatives dans l’histoire de l’éducation. Il figure aujourd’hui dans l’anthologie des pédagogues du monde entier comme « pédagogue de la modernité », aux côtés de Tolstoï et de Korczak.

A Paraître

Pierre-Philippe Bugnard, Girard, Lausanne : Loisirs et pédagogie, 2016, 150 p. ill. – 2017

Pierre-Philippe Bugnard, Voir le politique. Suivre la ville à travers son décor monumental. Guide pour l’élève, le citoyen, le touriste (env. 120 p., 55 illustrations couleurs, deux éditeurs suisses – un éditeur européen pressentis). – 2017

Contact

Pierre-Philippe Bugnard
Chemin Jean-Crotti 16
CH – 1630 Bulle

: +41 77 403 6748

: pbugnard@gmail.com

CV – Publications